Contact

Administration ketty.dauphin@paris-nuit.fr 01 45 32 32 32

Rédaction contact@paris-nuit.fr 01 45 32 06 36

Alexandre Habibi - Directeur de la Rédaction

Jean-Paul Viart - Rédacteur en Chef

David Champbertauld - Rédacteur en Chef adjoint

Service commercial veronique.menu@paris-nuit.fr 01 45 32 01 56

Logo desktop

L’info qui vous sort de chez vous !

Bars, restaurants à ambiance musicale et clubs en France

News

LA CREOLE EN PINCE POUR LE RHUM

Depuis ces origines, la tradition tient bon à la Créole, servie par un cadre néo-colonial charmant et lumineux. Sous l’impulsion de Suresh et de Patrick, respectivement propriétaire et directeur, l’ambiance est toujours aussi chaleureuse.

Ouvert par Liliane Harley, ce restaurant-cabaret aux allures de Cotton club à la française, migra avec bonheur de la rue Cambacérès au boulevard du Montparnasse, en 1956. On y croisait Henri Salvador flanqué du tout Paris. Le premier club de Régine n’était pas loin...
Cet établissement est ainsi l'un des plus anciens et des plus attachants restaurants antillais de la capitale.

Aujourd’hui plus qu’hier...

Au son festif des grands standards îliens, on réserve à la Créole pour découvrir une impressionnante carte de rhums qui associe les incontournables, livrant le meilleur de la Martinique (Clément, Saint James, Trois Rivières, La Mauny, Depaz...), de la Guadeloupe (Longueteau, Damoiseau, Père Labat, Domaine de Séverin...), de Guyane (La Cayannaise), d’Haïti (Barbancourt), de la Réunion (Rivière du Mât, Charrette) et de l’Île Maurice (Arcane). Ces VS, VSOP, XO et Millésimes valent tous la dégustation.
De son côté, la restauration a gardé un bel accent créole. Après le ti-punch ou le rhum arrangé qui ouvre l’appétit, les entrées annoncent les saveurs... Vindaye de poisson, Accras de morue, Boudins, Crabe farci, Féroce d’avocat... Les plats confirment le parti savoureusement exotique : Agneau massalé, Rougail saucisse ou boucané, Porc roussi, Colombo de cabri ou de poulet, Carry de gambas, Blaff de poisson, Dorage royale grillée...

122 boulevard du Montparnasse – 14e ardt
Tél. : 01 43 20 62 12
www.la-creole.fr


L’ABUS D’ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTÉ, À CONSOMMER AVEC MODÉRATION

 

News

HONK LIK VOIT LA NUIT EN “BLU”

Honk Lik est l’inventeur de la cigarette électronique. Dès 2004, bien avant que les législations draconiennes bannissent le tabac des lieux publics, ce Chinois visionnaire a imposé un vapotage « capable d’améliorer la santé des fumeurs ». “blu” son modèle le plus abouti, arrivé en France fin 2016, part aujourd’hui à la conquête des CHR et du marché de la nuit.

Paris Nuit : En Chine, quel est actuellement la législation en matière de tabac ?
Hon Lik : La Chine fait partie des Etats qui ont signé en 2004, avec l’OMS, la convention visant à contrôler la consommation. Il y a trois ans, la législation sur le tabac est devenue presque aussi dure qu’en France. Dans les métropoles, comme Pékin ou Shanghai, mais aussi dans les villes moyennes, il est interdit de fumer dans les lieux publics et les lieux fermés. Si un fumeur est surpris dans un restaurant, par exemple, il va devoir payer une lourde amende, de même que l’exploitant des lieux. La Chine contrôle également la consommation des jeunes, en organisant des campagnes de prévention dans les écoles.
Il n’y a, en revanche, ni interdiction ni réglementation concernant l’usage des cigarettes électroniques. Ces dernières sont vendues librement dans des boutiques dédiées ou directement en ligne.

P. N. : Vous êtes l’inventeur de la cigarette électronique. Quand et comment avez-vous eu cette idée ?
H. L. : L’idée est née de ma propre histoire. Je souhaitais arrêter de fumer et je n’y parvenais pas. Après avoir tout essayé, travaillant dans le secteur pharmaceutique, j’ai cherché le moyen de simuler les sensations qu’apportent la cigarette, à travers l’absorption de nicotine, la fumée... J’ai ainsi voulu reproduire le pic de satisfaction du fumeur avec une cigarette électronique. J’ai déposé mon premier brevet en 2003 et le premier modèle a été lancé sur le marché l’année suivante.

P. N. : Comment s’est passé l’accueil de votre produit en Chine ? 
H. L. : Le produit a été très bien accueilli, à la fois par les consommateurs et les médias. La demande a été immédiate et les ventes ont explosé. En 2004, au moment du lancement, le tabac n’était soumis à aucune législation. Les consommateurs étaient pourtant déjà conscients que mon invention constituait une réelle alternative au tabac, capable d’améliorer leur santé.

P. N. : Vous venez aujourd’hui présenter “blu” en France, la dernière née de la gamme développée par Fontem Ventures. Qu’est-ce que ce modèle a de plus que les autres ?
H. L. : La blu est une référence mondiale. Elle est leader aux Etats-Unis. Ce nouveau produit mise sur la qualité et la stabilité. Ce produit a trois atouts principaux. C’est actuellement le plus qualitatif du marché, ce qui est important au moment où les consommateurs ont besoin de réassurance vis-à-vis de ce type de produit. Il a été longuement testé, notamment la batterie et les joints, deux composants techniques sur lesquels un gros travail de recherche a été mené. Concernant les liquides, six arômes alimentaires sont disponibles et la nicotine –achetée dans l’univers pharmaceutique, en Suisse– est la plus pure possible. Ce produit est sûr comme le prouve son taux de défection inférieur à 0,2 %, alors que la moyenne actuelle est plus proche de 2 %. La blu apporte ainsi la qualité et la sécurité aux consommateurs. Ce produit est, par ailleurs, très simple à mettre à utiliser.

P. N. : La cigarette électronique va-t-elle encore évoluer techniquement ?
H. L. : Oui, des améliorations sont encore possibles. Nous cherchons à faire une cigarette électronique plus ergonomique. Nous voulons également la miniaturiser, afin qu’elle ressemble de plus en plus à une vraie cigarette. Elle doit, par ailleurs, procurer une sensation proche du vrai goût du tabac. Nous travaillons donc à la création d’arômes plus authentiques.

 

“blu”, un produit iconique dans le monde de la nuit

Pour Sergio Giadorou, directeur général de blu France, « ce produit est esthétique, avec un contact agréable en main. La petite diode bleutée en fait un produit iconique dans les clubs. blu est ainsi différenciante sur le marché de la nuit, en répondant aux attentes des consommateurs. Cette gamme est une chance pour les CHRD. Aujourd’hui, les fumeurs qui sortent des établissements sont incontestablement source de nuisances sonores. Les CHRD peuvent parallèlement bénéficier d’une belle marge additionnelle de 40. »
Cette cigarette électronique vient de recevoir le Trophée LSA de l’innovation. Elle est actuellement commercialisée 24,99 €. Elle est accompagnée d’une gamme de liquides à 5,99 € l’unité.

Plus d'informations sur www.blu.com
© 
Frank Mura